Depuis quand les miroirs existent-ils ?

Si le miroir fait partie intégrante de nos foyers, peu de personnes connaissent véritablement son histoire. Si les miroirs actuels ne sont pas si anciens, le concept de réflexion passionne les hommes depuis la nuit des temps. De la Mésopotamie à l’Égypte en passant par les ateliers de Venise pour finir à la cour du roi de France, remontons l’histoire et découvrons ensemble les origines de ces fascinants objets que sont les miroirs.

Le miroir moderne, une invention récente

Les miroirs tels qu’on les connaît aujourd’hui ne sont pas si anciens que l’on peut le penser. Sur l’échelle de l’histoire humaine, ils sont même très jeunes. Leur découverte remonte à 1835 en Allemagne, Justus von Liebig, chimiste, a l’idée d’appliquer une fine couche d’argent sur une vitre en verre. Une découverte qu’il fait d’ailleurs un peu par hasard en étudiant les aldéhydes.

Cette découverte ouvrit la voie aux nombreux chercheurs qui lui succédèrent, rendant les miroirs actuels moins coûteux en permettant une production de masse. Le matériau de base a également beaucoup évolué. Les ingénieurs ont aujourd’hui troqué le nitrate d’argent contre l’aluminium et la fabrication se fait désormais sous vide. Grâce à des coûts minimisés et à une production plus importante, les ventes de miroirs progressent chaque jour à travers le monde.

Avec l’arrivée de nouvelles technologies, ces miroirs sont encore aujourd’hui voués à se développer. Si jadis, nous avions le simple miroir nous accompagnant dans notre toilette quotidienne, nous possèderons tous, demain, le miroir connecté. Celui-ci sera capable de vous donner en temps réel la météo locale ainsi que l’état du trafic entre votre domicile et votre lieu de travail. Il pourra jouer vos musiques préférées et prendre en note votre planning de la semaine. Grâce au cloud, vous resterez connecté en permanence.

Secrets de fabrication des miroirs d’hier

 

Si la fabrication des miroirs actuels est rapide, moins coûteuse et sans risque pour les ouvriers, ce ne fut pas toujours le cas. On trouve les premières traces de miroir dans des écrits mésopotamiens. Des surfaces métalliques comme le cuivre poli avaient alors pour fonction de refléter l’utilisateur. C’est à Venise, ville du verre, au XIIIe siècle que les premiers miroirs vitrés apparaissent.

Un amalgame d’étain et de mercure est alors appliqué sur des surfaces vitrées transparentes. Cette méthode pose à l’époque deux problèmes. Le premier est d’ordre financier, ce procédé étant difficile, les miroirs ainsi créés se vendent une fortune et à part quelques familles bourgeoises et les cours royales personne ne possède de miroirs. Un frein important à la productivité et donc au profit. L’autre problème est d’ordre sanitaire. En effet, le mercure étant hautement toxique, les premiers problèmes de santé ne tardent pas à apparaître auprès des artisans miroitiers. C’est en 1835 que Justus von Liebig ouvre la voie à un nouveau procédé. En appliquant une couche de nitrate d’argent sur une surface en verre, il découvre une nouvelle manière de fabriquer des miroirs résolvant ainsi les problèmes de coûts et ceux liés à la santé des ouvriers. Le miroir devient alors plus accessible et trouve rapidement sa place dans chaque foyer à travers le monde.

Le saviez-vous ?

Si nous apprécions tout nous contempler dans le miroir de notre chambre ou de notre salle de bain, il existe cependant quelques exceptions. Certaines personnes sont atteintes d’eisoptrophobie, la peur des miroirs. C’est une peur irrationnelle et superstitieuse, les personnes atteintes pensent que les miroirs sont le reflet d’une autre réalité…

Besoin d’un miroir sur mesure pour votre logement ? Découvrez notre gamme de miroirs !